La facture d'importation des céréales reste alourdie par les achats de blé tendre.
La production céréalière nationale de la campagne 2013-2014 a reculé de 30% par rapport à la saison précédente en s'établissant à 34 millions de quintaux contre 49,1 millions de quintaux durant la campagne 2012-2013.
Dépendante notamment des conditions climatiques, la production céréalière ne cesse de reculer depuis les rendements record enregistrés lors de la campagne 2008-2009 qui a connu une production de 61,2 millions de quintaux.
Pour combler ce recul relativement important, l'Algérie a importé 3,54 milliards de dollars (mds/usd) en 2014 de céréales (blé, orge et maïs) en termes de valeur, contre 3,16 mds/usd en 2013, soit une hausse de près de 12%, a appris l'APS auprès des Douanes algériennes.
Les quantités d'importation de céréales ont également connu une tendance haussière de près de 22,4% avec 12,3 millions de tonnes (mt) en 2014, contre 10,04 mt l'année d'avant, précise le Centre national de l'informatique et des statistiques des douanes (Cnis) qui a communiqué ces chiffres à l'APS.. Par catégorie, les importations de blé (tendre, dur et semences) ont atteint 2,37 contre 2,12 mds/usd sur la même période de comparaison, soit une hausse de 11,7% en valeur, relèvent les Douanes.
Les quantités ont également connu, en 2014, une augmentation de 17,5% totalisant 7,41 mt, contre 6,31 mt.
Cette hausse a été tirée essentiellement par une hausse de plus de 80% des importations de blé dur. Les importations de blé dur ont en effet atteint 784.01 millions usd (pour une quantité de 1,978 mt en 2014), contre 434.03 millions/usd (1,09 mt) l'année précédente.
La facture des céréales reste aussi alourdie par les achats de blé tendre malgré leur tendance baissière durant 2014. En effet, les importations algériennes de blé tendre sont estimées à 1,58 md/usd (quantité de 5438 mt), contre 1,68 md/usd (5213 mt), reculant de 5,8% en valeur, selon les Douanes.
Pour les autres types de céréales, les importations d'orge ont augmenté à près de 196,6 millions de dollars pour 770.222 tonnes, contre 152,3 millions de dollars pour 514.798 tonnes, en hausse de plus de 29% en valeur, détaille le Cnis.
Les importations du maïs, qui ont aussi connu une augmentation de plus de près de 9,6% en valeur, ont atteint 977.13 millions de dollars pour 4108 mt en 2014, contre 891.78 millions de dollars pour 3218 mt en 2013.

Par Abdelkrim AMARNI
l'expréssion dz