Avec son immense potentiel solaire et olien, le Sud algrien constitue la principale charnire du programme national de dveloppement des nergies renouvelables sur lequel l'Algrie mise pour diversifier son mix nergtique.

LAlgrie possde le potentiel solaire le plus important au niveau mditerranen avec une dure moyenne densoleillement qui se situe entre entre 2.650 heures/an et 3.500 KWh/m/an dans le sud.

Adopt en 2011, ce programme prvoyait de produire, initialement, 40% de l'lectricit lhorizon 2030 partir de sources non fossiles.

Cette stratgie devrait permettre lAlgrie de se positionner comme acteur incontournable en la matire dans la rgion et fournisseur majeur dlectricit verte en direction du march europen en se fixant un objectif dexportation de 10.000 MW en partenariat, la mme chance, qui feront partie des 22.000 MW.

Mais cette projection a t, rcemment, revue la hausse puisque l'Algrie table dsormais sur une production de 25.000 MW, selon des estimations du ministre de lnergie.

Dans son plan national de dveloppement des nergies renouvelables, l'Algrie avait prvu de ddier 10.000 MW supplmentaires l'exportation sous rserve de satisfaire trois conditions: un partage de financements avec ses futurs partenaires, une ouverture plus consquente du march europen de l'lectricit et un transfert de la technologie.

Le groupe Sonelgaz, charg de la mise en oeuvre de ce projet, a dj achev les tudes de faisabilit de l'actuel programme de 12.000 MW et a dj des estimations sur le cot et la rentabilit de ces projets.

Le gouvernement est dcid de diversifier le bouquet nergtique du pays en optant pour l'nergie solaire malgr ses cots trs levs qui oscillent entre 10 DA (0,09 ) 12 DA (0,11 ) le kilowatt contre 2,5 DA (0.02 ) kWh pour l'lectricit produite partir du gaz.

L'actualisation du programme des nergies renouvelables vient en application des mesures dictes en dcembre dernier par le prsident de la Rpublique qui avait charg le secteur de lnergie de promouvoir la rationalisation de la consommation interne d'nergie, tout en dveloppement les nergies nouvelles et renouvelables.

Pour rappel, l'Algrie s'est dj dote de sa premire centrale hybride (gaz-solaire) Hassi Rmel (150 MW) mise en service en 2011 ainsi qu'un parc olien de 10 MW Adrar oprationnel depuis juillet 2014.et plusieurs centrales solaires photovoltaques dune puissance totale de 343 mgawatts (MW) sont en cours de ralisation ainsi que d'autres projets raliser d'ici 2030 pour un investissement de prs de 120 milliards de dollars, dont 60 milliards consentis par les pouvoirs publics


Nouvelle Rpublique