Ryden, la batterie à base de carbone qui peut tout changer

Les batteries sont clairement le nerf de la guerre dans un monde mobile comme le nôtre. Elles équipent de plus en plus d’appareils, des téléphones aux ordinateurs en passant également par les voitures. Majoritairement basées sur une technologie « lithium-ion », elles ne sont pas parfaites : elles sont sensibles à l’échauffement, sont assez longues au chargement et s’endommagent à force de se décharger. D’un point de vue environnemental, ce n’est pas non plus la panacée, puisque le recyclage est particulièrement complexe.


La startup japonaise Power Japan Plus a alors mis au point un nouveau type de batterie : Ryden, qui nous a été présentée ce weekend. Fruit de plus de 12 ans de recherche, il s’agit d’une batterie « double carbone ». Sa conception est majoritairement basée sur du coton carbonisé et semble, sur le papier, régler la plupart des contraintes des batteries lithium-ion. La première est celle de la chauffe. La conception même de la batterie implique moins de friction, ce qui limite considérablement l’échauffement. Ainsi, pour les véhicules électriques par exemple, le gain de poids devrait être considérable puisque les constructeurs pourraient s’affranchir de systèmes de refroidissement lourds et massifs, comme sur la Tesla Model S par exemple.

Trop beau pour être vrai ?

La densité d’énergie est annoncée équivalente à celle du lithium-ion, tandis que le poids serait un peu réduit. Mais c’est surtout la résistance dans le temps qui est pleine de promesses. La batterie double carbone ne s’endommagerait pas à force d’être rechargée, grâce à une anode et une cathode toutes deux en carbone. Pour ne rien gâcher, la charge serait 20 fois plus rapide. Enfin, la Ryden serait 100% recyclable et également moins chère à produire puisqu’elle n’a recourt à aucun métal lourd, ou rare.