Le méga complexe d'abattage en construction à Hassi Bahbah (Djelfa), sera opérationnel début 2015, a indiqué le Président du directoire de la Société de gestion des participations de l'Etat productions animales (Proda), Kamel Chadi.

S'étalant sur une superficie globale de 15 hectares au cœur de la wilaya de Djelfa, une région steppique à vocation agro-pastorale et connue notamment pour l'élevage ovin, ce complexe produira à partir de l'année prochaine 16.800 tonnes de viande rouge par an, a précisé M. Chadi à l'APS.

Le projet fera objet d'essais techniques au courant de ce mois de juin, et ce, pendant une période de 45 jours, souligne le même responsable.

Le complexe fait partie des trois unités que l'Etat compte réaliser d'ici à 2016 avec une production totale de 40.800 tonnes, soit 1,5 million de têtes d'ovins et 60.000 de bovins. Celui de Hassi Bahbah pourra traiter 600.000 ovins et 24.000 bovins.

Les deux autres complexes auront une capacité de 12.000 tonnes chacun et seront implantés à Ain M'lila (Oum Bouaghi) et celui de Bougtob (El Bayadh) qui devrait être finalisé en 2016.

Ces projets sont implantés dans des régions steppiques des Hauts-plateaux connues pour l'activité d'élevage et qui comptent plus de 18 millions de têtes d'ovins.

A ces projets, s'ajoute la réhabilitation de l'abattoir d’Annaba finalisée à 80% actuellement.

Outre l'augmentation de la production nationale, ces complexes seront l'un des maillons forts de l'industrialisation de la filière viandes rouges qui manque d'organisation et fait face à une forte spéculation sur les prix, selon M. Chadi.

"Le challenge serait d'augmenter la production nationale et d'influer sur les prix en réduisant les spéculateurs", a-t-il ajouté.

La réalisation de ces complexes fait partie d'un vaste programme d'investissement dépassant 62 milliards DA que compte engager cette SGP jusqu'à l'horizon de 2016.

Il s'agit, outre ces complexes d'abattage, de la réhabilitation de l'outil de production avicole, soit 24 unités de production d'aliment de bétail, de 13 abattoirs, de 8 couvoirs et de 250 centres d'élevage datant des années 1980.

Le programme d'investissement de Proda porte aussi sur l'entreposage frigorifique. En plus des 300.000 m3 de froid positif et négatif qui sont opérationnels, cet opérateur public compte réaliser 50 unités dont 9 entrepôts de collecte, 11 plateformes logistiques et 29 entrepôts de stockage. L'objectif étant d'arriver à un million de m3 de froid négatif et positif.
RTA