La banque Natixis prévoit que les pertes cumulées de beIN SPORTS pourraient atteindre 2,2 milliards d'euros d'ici 5 ans.



Selon une note cette banque, beIN SPORTS aurait un modèle économique fragile sur le long terme et malgré un nombre d'abonnés en forte progression dans les années à venir, cela suffirait à compenser les coûts de sa grille et notamment les achats de droits TV très coûteux.

Pour Natixis, il faudrait, à coûts égaux, 6 millions d'abonnés pour que beIN SPORTS puisse atteindre l'équilibre. Une perspective que la banque juge irréaliste puisqu'elle estime à 3 millions le nombre d'abonnés recrutés pour la chaîne d'ici 2017.