Je n’aurais dû me rapprocher du père de Afinate, il n’arrête pas de m'appeler, les larmes aux yeux, prononçant difficilement les mots, vous savez c’est quoi qu’un chagrin d’un père qui voit sa fille entrain de mourir et qu’il ne peut rien faire pour la sauver, je n’aurais pas due les appeler ces gens oubliés de tous, j’ai le cœur déchiré, mais je ne peux rien faire, je ne suis pas habitué chers et chères ami(e)s à vous envoyer ce genre de messages, mais là, je vous supplie de faire quelques chose pour ses familles, je vous en supplie, vous tous, journalistes, activistes, politiciens, ONG, faite quelques chose, cette fille et entrain de mourir, et ses familles sont entrain de souffrir.
Pour rappel, la LADDH avait alerté l'opinion sur le drame que vit un des enfants des familles syrienne bloqués depuis près de vingt jours dans le no man’s land entre la frontière Algérienne (poste de Akid Lotfi). La petite fille dénommé "Afinate" d’une année et demie se trouve dans un état très grave, malade elle risque de ne pas passer la nuit d’après les dirigeants de la LADDH
Parlez-leur, appelez-les, écoutez les, faites quelque chose, parler avec le père de la fillette. Le père s'appelle Sobhi Aid au 00213558839165 ou le vice president de la LADDH Kaddour Chouicha 00213771600704. Merci pour tout ce que vous entreprendrez.
Mr Houari Kaddour

Le Matin DZ