Un homme, arrêté au Maroc, aurait paniqué quand la jeune femme qu'il a rencontrée sur Facebook, diabétique, a perdu connaissance. La croyant morte, il l’aurait enterrée dans son jardin où elle serait réellement décédée, peu après.

Mina El Houari, une femme de 25 ans domiciliée à Cadenet (Vaucluse) est morte dans des circonstances troublantes lors d’un séjour touristique au Maroc. Un voyage programmé à Fès entre le 19 et le 23 mai.



La police marocaine n'a pas tardé à retrouver le principal suspect, qui conversait avec Mina sur Facebook depuis Fès. (ILLUSTRATION - CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE)

Une pelle et un pantalon recouvert de boue retrouvés chez le suspect

Plusieurs journaux dont Yabiladi au Maroc et El Periodiquito en Espagne relatent que la malheureuse a été enterrée vivante dans la propriété d’un homme, un Fassi, qu’elle avait comme "ami" sur Facebook. Ce dernier est le fils d’un notable domicilié à Fès. Il y a été arrêté par la police marocaine et écroué, mercredi 28 mai au soir, après avoir été déféré devant le procureur général de la cour d’appel de la ville. Chez lui ont été retrouvés une pelle et un pantalon recouvert de boue d'après nos confrères d'Al Akhbar et de l'agence de presse espagnole EFE.

Une relation virtuelle entretenue avec le suspect

Les proches de la victime, inquiets, ont découverts des éléments suspects, indique Le Dauphiné Libéré. Une plainte a été déposée dès lundi 25 mai à la gendarmerie de Cadenet. L’enquête a mis au jour la relation virtuelle entretenue avec le suspect. Le suspect serait passé aux aveux. Et d’expliquer, toujours selon nos confrères, qu’il aurait paniqué en voyant son amie perdre connaissance.