Le Maroc a annonc vendredi le lancement dun nouvel emprunt obligataire sur le march financier international dun montant dun milliard deuros. Le pays nen prvoit pas dautre pour cette anne.

Le Maroc a lanc une nouvelle mission obligataire sur le march financier international d'un montant de 1 milliard d'euros d'une maturit de 10 ans avec un taux d'intrt de 3,5%, a indiqu samedi la presse locale reprenant lannonce faite, vendredi Londres, par le ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Boussaid. Cette mission intervient aprs une absence de 4 ans sur le march de l'euro et sadresse des souscripteurs de diffrents profils, notamment des gestionnaires de fonds de pensions, des banques centrales et prives, ainsi que des compagnies d'assurances et des fonds souverains, prcise-t-on. "Aujourd'hui, nous avons fait le pricing pour cette opration ayant permis au Maroc de mettre en avant les rformes conomiques et financires ainsi que ses perspectives prometteuses de croissance", a prcis Mohamed Boussaid, faisant tat dun engouement des investisseurs trangers qui se sont inscrits massivement ce nouvel emprunt l'international.

Mohamed Boussaid dclar que le Maroc avait mis cet emprunt en euro afin de diversifier sa base d'investisseurs, la suite des problmes de la dette en dollars enregistrs au cours des dernires annes. Il a galement affirm que son pays n'avait pas de plans de suivre la Grande-Bretagne qui a mandat vendredi des banques en vu de lancer des obligations islamiques (sukuks), la premire opration du genre dans le monde occidental. Par ailleurs, Boussaid affirme que le Maroc n'a pas besoin dautres missions internationales pour cette anne, en raison de l'appui des prteurs multilatraux comme la Banque mondiale.

"Perspectives prometteuses" des rformes
Le Maroc avait conclu, en mai 2013, un prt sur les marchs financiers internationaux portant sur deux missions d'un montant global de 750 millions de dollars six mois aprs la sortie dun emprunt obligataire linternational qui lui avait permis, en dcembre 2012, de lever 1,5 milliard de dollars en deux tranches, la premire dun montant de 1 milliard de dollars d'une maturit de 10 ans et un taux d'intrt de 4,25%, et la deuxime d'un montant de 500 millions de dollars, assortie d'une maturit de 30 ans avec un taux d'intrt de 5,50%. Il s'agissait de la premire mission lance par le Maroc sur le march du dollar. En 2007 et 2010, le Maroc avait lanc deux missions obligataires sur le march international de l'euro empruntant respectivement 500 millions et 1 milliard deuros. Le dficit budgtaire du Maroc s'est tabli 5,4% du produit intrieur brut (PIB) en 2013 contre 7,3% en 2012.

Mais daprs des conomistes, en situation hors compensation des produits de grande consommation, le dficit budgtaire en 2012 aurait t de seulement 0,7% au lieu de 7,3%. A cause de ce dficit public record (7,3%), lagence dvaluation financire Moodys, la deuxime plus importante agence de rating au monde, avait dgrad, en fvrier 2013, la note souveraine du Maroc passant de "stable" "ngative". Pour 2014, la loi de finances table sur un dficit budgtaire de 4,9% du PIB sur la base des hypothses d'un taux de croissance du PIB de 4,2%, d'un taux de change moyen de 8,5 dirhams/dollar et d'un cours moyen de ptrole de 105 dollars le bari

Maghreb mergent